loading

Le Blog

16
Avr
charts

Vers la fin du management de reporting

J’ai eu le plaisir de suivre la formation Vers la fin du management de reporting organisée par EFE les 26 et 27 Mars 2013.

L’ouverture a été faite par Isaac Getz, co-auteur du livre Liberté & Cie, autant dire que c’était une entrée en matière riche et enthousiasmante ! Vous pouvez visualiser cette présentation au format TEDx ici : http://liberteetcie.com/2013/03/tedx-talk-liberer-lentreprise-a-lille/.

Ensuite j’ai eu le plaisir d’écouter Jean-François Zobrist à propos de l’aventure FAVI, puis Medhi Berrada pour l’aventure du groupe Poult. Excellente première matinée !

Ce que j’en ai retenu c’est que le management n’est pas forcément ce que les grands groupes ou les grandes écoles pratiquent et enseignent. Il est parfois bon d’écouter sa voix intérieure et son bon sens inné plutôt que d’apprendre à contrôler, à faire faire, à commander et à diriger.

Libérer l’entreprise n’est pas simple, cela prend du temps et cela nécessite l’engagement total du dirigeant. C’est possible pour une entreprise avec un actionnaire familial (FAVI), pour un groupe détenu par un fond de private equity (Poult) ou encore pour une entreprise cotée en bourse (Harley Davidson), mais cela nécessite parfois que le dirigeant s’engage au point de mettre sa démission en balance pour tenir le cap de la liberté. Sans cette conviction forte, les contrôles et les reportings reviendront.

L’après-midi, j’avoue avoir été un peu déçu de la présentation du modèle Employee First Customers Second, d’HCL Technology, au-delà du renversement de la pyramide, j’ai eu la sensation d’une machine à reporting et à pressions internes. Le système de gestion des incidents internes est un des piliers du système et est très contraignant pour l’ensemble des acteurs supports d’HCL, on se demande si il n’était pas possible de faire plus simple et plus humain.

La seconde journée avait une teneur plus philosophique, plus théorique, mais était très intéressante. En terme de retour d’expérience, on a pu entendre le groupe Hervé, le groupe INOV’ON, /UT7. J’ai aimé la dimension philosophique de l’approche de Michel Hervé, les sauts dans le vide du groupe INOV’ON, l’authenticité d’/UT7. Logica est également venu témoigner de ses réflexions sur le reporting et de son expérience de libération de ses forces vives. Saviez-vous qu’un client de Logica s’est rendu compte qu’il n’utilisait que 10% des reportings qu’il produisait et que seul 5% des reportings étaient basés sur des données fiables !!!

 

Et vous, vous utilisez quel % du reporting que vous produisez ? Pourquoi est-ce que vous n’essayez pas le zéro reporting ?

 

 

Commentaires ( 0 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *