loading

Le Blog

26
Mai

4 Astuces pour planter une transformation digitale

Les programmes de transformation digitale fleurissent un peu partout dans les grands groupes. Réussir sa transformation me semble essentiellement se faire en 3 étapes :

  1. Faire confiance à l’ensemble des collaborateurs qui ont su d’adapter à Internet dans leur vie personnelle
  2. Donner les moyens, en terme d’accompagnement, d’ouverture et de temps aux collaborateurs
  3. S’inspirer du fonctionnement des communautés en ligne (joueurs, développeur, économie collaborative) pour adapter le fonctionnement interne de l’entreprise

Vous remarquerez que ces 3 étapes ne mentionnent pas les outils, mais plutôt la confiance, l’ouverture, et le management.

Voyons maintenant comment planter une transformation digitale.

1. Organiser sa transformation au sein d’un programme

Le changement n’est pas un projet, il n’a pas de fin. Internet est un organisme vivant qui évolue sans cesse, les entreprises ont un retard énorme par rapport au fonctionnement d’Internet. Encapsuler la transformation dans un programme, c’est prendre l’hypothèse que le changement aura une fin, #fail.

2. Nommer le DRH responsable de la transformation pour le compte de la direction

Les activités RH ont souvent deux défauts au sein des grandes organisations : être trop éloignées du terrain et être allergiques aux risques. Ceux-ci ne permettent pas aux RH de porter la transformation, sauf dans de très rares entreprises où RH veut dire « Rendre Heureux ».

3. 90% outils – 10% culture

Une transformation digitale est certaine d’échouer, si la direction prise est celle de l’ajout de nouveaux outils. Une transformation est d’abord culturelle, comportementale et managériale. Il ne s’agit pas de prendre le super outil collaboratif vendu par tartanpion, déjà obsolète vu la lenteur des processus de décision, puis de croiser les doigts pour que la magie opère. Mais plutôt de comprendre les fondamentaux qui ont permis à l’écosystème Internet de fleurir aussi rapidement.

4. La bonne vieille décision top-down

La dernière astuce, peut-être la plus drôle, est d’acheter un outil avec le mot collaboratif écrit sur les plaquettes marketing et de l’imposer à tous. Le choix de l’outil ayant été fait en toute opacité, sans consultation ni participation de l’ensemble des employés. La bonne vieille décision top-down pour dire « maintenant soyez collaboratif », transformation plantée 100% garanti !

 

Commentaires ( 1 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *